Une chouette Hulotte

La deuxième découverte de la saison est signée SMDA, sur le chantier d’Agde

 Lors du démarrage des découpes, une chouette Hulotte s’est envolée d’une cavité, pour aller se réfugier à proximité sur un Frêne. L’abattage de l’arbre a ensuite été poursuivi pensant qu’il n’y avait plus rien à l’intérieur.

 

Lors de la dépose de la grume, heureusement très maîtrisée, deux œufs ont été trouvés, intacts. Après avoir fait appel à l’écologue et dans l’attente de sa venue depuis Montpellier, les œufs ont été placés en lieu sûr, à l’intérieur de la pelle, chauffage à l’appui pour maintenir une température suffisante.

L’écologue a alors pu prendre le relai et les amener en centre de soin pour les maintenir à l’intérieur d’une couveuse. Enfin à noter qu’un second individu, sans doute le mâle, s’est également envolé depuis un arbre situé juste à côté. Il était à l’intérieur d’une cavité bien caché derrière le lierre.

Les chouettes Hulottes font partie des espèces qui sont susceptibles de nicher assez tôt, dès le mois de février-mars. Il est donc important d’être vigilant en cas de détection de nid/d’individu car des œufs peuvent être trouvés. En cas d’abattage non contrôlé, les œufs auraient été fêlés ou cassés, ce qui aurait certainement détruit tout chance de sauvegarde.

J’en profite pour féliciter et remercier Aurélien pour son investissement et son implication forte dans la gestion des espèces, et son intérêt certain à partager avec vous l’ensemble de ses observations (Vison, Couleuvre, Chouette et bien d’autres) tout au long des semaines de travaux.

On essayera bien évidemment de vous tenir informé du devenir de ces deux œufs.

 

Comments are Disabled